Vous n’êtes sûrement pas passé.e.s à côté de cette tendance qui consiste à faire germer les noyaux des fruits que l’on consomme. Même ma grand-mère s’y est mise et a réussi à faire pousser un noyau d’avocat. C’est d’ailleurs elle qui m’a donné envie d’essayer. Les débuts furent compliqués mais après avoir essuyé plusieurs échecs, j’y suis moi aussi enfin parvenue.

De nombreux autres articles existent à ce sujet, mais les méthodes sont différentes et je trouve qu’il manque parfois de détails. Voici celle que j’ai suivie et qui fonctionne à presque tous les coups !

Avant toute chose je souhaite vous alerter sur la culture de l’avocat. C’est un véritable fléau au Mexique, premier producteur d’avocats au Monde, où l’avocat est à l’origine de désastres sur le point environnemental et sanitaire. Non seulement la culture de l’avocat est responsable d’une déforestation massive mais en plus l’utilisation de pesticides aurait des répercussions sur la santé des mexicains.

Choisir le bon noyau

Choisissez un avocat bio de préférence.
Sur mes 3 avocats, seulement un noyau est 100% bio puisqu’il provient du jardin de mes grands-parents à la Martinique. Les deux autres m’ont été donnés par mon beau-père qui travaille dans le secteur maraîcher. Sans ses dons de fruits et légumes, je n’aurais pas eu l’occasion de multiplier les tests car nous évitons le plus possible d’acheter des produits qui font des milliers de kilomètre pour finir dans nos assiettes. Et croyez-moi, rien ne vaut un avocat cueilli à maturité !

J’ai lu que certaines personnes conseillent de choisir un noyau qui n’a pas été abimé. Chez nous on est pas du genre à être spécialement précautionneux à l’ouverture d’un avocat, alors ne vous inquiétez pas si votre couteau a touché d’un peu trop près le noyau.

Préparer le noyau

Nettoyez le noyau et veillez à bien enlever les restants de chair.

Laissez-le tremper pendant au moins une nuit dans de l’eau chaude mais pas bouillante.

Enlevez la fine pellicule de peau. Cette étape a uniquement un but esthétique.
Il est plus simple de retirer la pellicule brune autour du noyau rapidement après l’avoir sorti de l’avocat. Si vous patientez trop longtemps, la peau aura le temps de sécher et il sera alors plus compliqué de l’enlever.
Si vous ne le faîtes pas, cela fonctionnera tout aussi bien.

Placez le noyau dans un tissu fin humidifié, puis enroulez-le autour du noyau.

Placez l’ensemble dans un contenant hermétique que vous installerez dans un endroit sombre et chaud. Le dessus de votre frigo fera très bien l’affaire.

Patienter

 Vérifiez régulièrement l’évolution du noyau et humidifiez si besoin le tissu qui l’entoure. Après deux à trois semaines le noyau va se fendre et un petit germe apparaîtra. Je préfère attendre que le germe mesure plus de 2 cm avant de placer le noyau dans de l’eau pour qu’il continue à germer.

Immerger le noyau dans de l’eau

Une fois que le germe est assez grand, placez le noyau dans un récipient rempli d’eau. Pour ne pas gaspiller d’eau, je privilégie toujours au départ des petits contenants comme un verre ou un pot de La Laitière.
Le noyau doit être immergé à moitié dans l’eau. Vous pouvez le piquer avec des cure-dents ou créer ce petit support (vu sur le compte de @idoitmyself ) qui lui permettra d’être baigné dans la juste quantité d’eau sans avoir à l’abîmer:

A ce stade vous n’aurez plus qu’à patienter et regarder votre noyau d’avocat grandir au fil des jours.
N’oubliez d’ailleurs pas de changer l’eau de votre récipient une fois par semaine.

Les miens ont été capricieux, et ont attendu qu’un nouveau noyau à croissance plus rapide les coiffe au poteau pour se décider à laisser une tige pousser. Depuis ils ont rattrapé leur retard chaque semaine de nouvelles feuilles poussent.

Mettre l’avocatier en pot

Une fois que la tige est assez grande et que son système racinaire est bien développé, vous pourrez  planter le noyau en terre. J’ai fait l’expérience d’en planter un dès lors qu’une petite tige était apparue et rien ne s’est produit ensuite. Je m’étais donc résignée à le remettre à l’eau et, comme vous pouvez le constater, il a depuis bien poussé !

N’oubliez pas que si votre pot n’est pas troué dans le fond, il vous faudra ajouter des billes d’argile pour drainer l’eau de vos arrosages et ne pas faire pourrir les racines.

***

Avez-vous déjà essayé de faire pousser un noyau d’avocat ? Avez-vous rencontré des difficultés ?

2 Commentaires

  1. WOW !
    Je suis toujours hyper hyper admirative des gens qui arrivent à faire pousser un noyau d’avocat. Pas certaine de réussir, mais je suis sûre que cet article sera utile à d’autres.

    XOXO LOVE
    notrecarnetdaventures.com blog lifestyle tenu par deux amoureux des vieilles pierres et des belles adresses gourmandes et culturelles !

    • Fais le test et tu verras que c’est tout simple et très satisfaisant de voir le noyau s’ouvrir et faire ses premières pousses.
      Cette technique fonctionne à tous les coups chez moi. Tellement bien que je me retrouve avec plein de petits avocatiers, que je me résigne à donner pour ne pas être envahie 🙂

Laisser un commentaire